Skip links

Les Rôles Modèles, ces femmes inspirantes

Qu’est-ce qu’un rôle modèle ?

Ce concept vient de l’anglais « role model » et a été inventé par le sociologue Robert King Merton. Il désigne « quelqu’un qui nous inspire et qui nous pousse à réfléchir, qui nous guide ». 

Chez YES WE ARE, nous sommes convaincues que mettre en avant des Rôles Modèles féminins nourrira les sujets d’égalité femmes-hommes sur le long terme, au sein des organisations et dans la société en général.

Parce que montrer des femmes aux parcours inspirants, à des postes à responsabilité, c’est aider d’autres femmes de plusieurs manières : 

# les aider à se projeter, elles aussi, à ces postes.

# permettre aux jeunes filles de se rêver présidentes, physiciennes, écrivaines, dirigeantes d’entreprises…

# convaincre que rien n’est impossible, même dans un monde où le CAC40 est encore massivement dirigé par des hommes.

# lorsque les Rôles Modèles montrent leurs vulnérabilités, prendre conscience qu’on peut réussir 

en s’assumant telles qu’on est, c’est-à-dire parfaitement imparfaites.

Dans l’histoire du féminisme, la notion de Rôle Modèle a émergé lorsque des femmes ont su casser des codes et bousculer les idées reçues. La pionnière de cette émancipation est Olympe de Gouges, auteure de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Simone de Beauvoir, Simone Veil et bien d’autres ont par la suite étaient des modèles inspirants. Chaque époque a fait naitre ses propres rôles modèles qui ont inspiré plusieurs générations et ont permis de faire bouger les lignes. Aujourd’hui, des femmes dirigeantes et entrepreneures font partie des Rôles Modèles de notre époque et font émerger de nouveaux styles de management et de leadership.

Voir notre article sur le Leadership au Féminin : https://yes-we-are.fr/leadership-au-feminin/

Des rôles modèles féminins encore peu nombreux

Pourtant, si ces Rôles Modèles sont importantes, un sondage de Bold x Veuve Clicquot montrait en 2019 que seules 10% des personnes interrogées étaient capables de citer des Rôles Modèles “contemporaines“. 

Il faut dire que dès l’école, peu de femmes sont rendues visibles pour les jeunes générations. C’est ainsi que l’on ne dénombre que 3,2% de personnages féminins dans les manuels d’histoire de seconde (étude 2013 Centre Hubertine Auclert). 

Même chose dans notre environnement, et par exemple dans les rues parisiennes : seuls 4% des rues parisiennes portent le nom d’une femme !

Dans les medias, pas mieux…. Les femmes expertes interrogées dans les médias sont sous-représentées (19%).. 

Bref, c’est en rendant les femmes plus visibles et en mettant en avant des Rôles Modèles que les choses changeront. Et si beaucoup ont encore du mal à citer spontanément des noms de femmes inspirantes, nous avons eu envie de vous partager quelques exemples de nos propres Rôles Modèles !

Nos rôle modèles

Nous avions à cœur de vous révéler les femmes dirigeantes ou entrepreneures qui nous inspirent. Evidemment, la liste est loin d’être exhaustive et nous sommes également inspirées par des femmes artistes, des femmes politiques, des femmes de notre quotidien. 

Mais nous souhaitions, pour cet article, nous concentrer sur le monde du travail.

… Et nous souhaitions aussi mettre en avant quelques portraits d’hommes. Parce qu’il nous faut aussi des Rôles Modèles masculins qui participent à un monde plus égalitaire.

Céline Lazorthes, dirigeante du groupe Leetchi.

 Céline Lazorthes, 38 ans, est une cheffe d’entreprise française, fondatrice et dirigeante du groupe Leetchi qui édite le site internet de cagnotte en ligne leetchi.com et Mangopay, une solution de paiement sur internet pour les acteurs de l’économie collaborative. Elle reçu en 2014 le prix Clémentine de la femme d’affaires de l’année, en 2016 le prix Napoleons de la personnalité féminine innovante de l’année et en 2020 la Chevalière de l’ordre national du Mérite. 

Pauline Laigneau, fondatrice de Gemmyo

 Diplômée de l’ENS et d’HEC paris en entrepreneuriat, Pauline, 37 ans est la fondatrice de Gemmyo, une marque de joaillerie personnalisable. Cette marque est disponible en ligne et rendue célèbre par ses bijoux en forme de tête de chat. En parallèle Pauline tient un podcast nommé le Gratin dans lequel elle interview des personnalités de divers horizons. Ces dernières parlent de leurs succès mais aussi de leurs échecs. Là aussi, ce podcast est une réussite. 

Fany Péchiodat, cofondatrice de My Little Paris.

 Après avoir été cadre chez L’Oréal puis Jean Paul Gaultier, Fany quitte son job en 2008 pour se consacrer à My Little Paris. En 2011 elle lance My Little Box, en 2013 My Little App et se fait racheter la même année par auféminin.com pour 24 millions d’euros. Après cet immense succès, Fany se relance dans l’aventure entrepreneuriale avec Seasonly, une marque de crèmes pour le visage personnalisées. Elle fait partie de la liste des 10 femmes à suivre en 2019 dans la Tech, établie par StartHer.

Inès Leonarduzzi, CEO de Digital For the Planet

Inès Leonarduzzi : son combat contre la pollution digitale

 Inès Leonarduzzi, 33 ans, est une conférencière, auteure et chef d’entreprise française. Elle fonde en 2017 l’entreprise Digital for the Planet. Elle est également la fondatrice d’une association visant à promouvoir l’entraide professionnelle entre femmes, The Wit. En 2019, elle est désignée « Young Leader Franco-britannique » par les ambassades française et britannique, et Women 4 Climate par l’organisation internationale C40 Cities. En 2021 elle publie le livre Réparer le futur, aux éditions de l’Observatoire. 

Anne-Marie Couderc, Présidente du Conseil d’administration d’Air France-KLM.

 Anne-Marie Couderc, 71 ans, est une femme politique et dirigeante d’entreprises. Avocate de formation, elle fut députée de Paris de 1993 à 1995, secrétaire d’État puis ministre chargée de l’Emploi de 1995 à 1997. De 2010 à 2017 elle fut présidente de la société Presstalis et depuis le 15 mai 2018 elle assure la présidence non exécutive d’Air France-KLM. Elle est faite chevalière le 19 avril 2000, puis promue officière le 2 avril 2010. Elle est également décorée du titre de Commandeure de l’ordre national du Mérite. 

Isabelle Kocher, première femme dirigeante d’une entreprise du CAC 40, Engie.

 Isabelle Kocher est ingénieure générale des mines. Après avoir occupé divers postes au sein de différentes entreprises et même après avoir travaillé pour le ministère de l’Économie, Isabelle Kocher entre dans le groupe Suez en 2002, en 2007 elle prend la direction de la Lyonnaise des eaux, en 2011 elle devient directrice générale adjointe de GDF Suez et en 2014 on lui propose la nomination d’administrateur et directrice générale déléguée du groupe GDF Suez. Elle fut en 2016 la première femme dirigeante d’une entreprise du CAC40 : Engie, jusqu’en 2020. 

Maud Bailly, Directrice Générale Europe du Sud chez Accor.

 Maud Bailly, 42 ans, diplômée de l’ENS, de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’ENA, débute sa carrière à l’Inspection Générale des finances. Elle rejoint en 2011 la SNCF et fut nommée Directrice de la Gare Paris-Montparnasse ainsi que Directrice déléguée de l’animation du produit TGV sur la région de Paris Rive-Gauche. Après avoir occupé d’autres fonctions dont une auprès du Premier Ministre Manuel Valls en tant que Chef du pôle économique et digital, elle rejoint Accor en avril 2017 où elle est nommée Chef Digital Officer. 

Miren Bengoa, déléguée générale de la Fondation Chanel. ⚡

 Diplômée de Sciences Po Paris et spécialisée en santé publique, Miren Bengoa travailla 10 ans au sein d’ONG internationales puis aux Nations Unies. Elle a suivi de nombreux projets de santé maternelle et infantile en Amérique latine et en Afrique. Très engagée pour les droits des femmes, elle préside le Comité ONU Femmes France, qu’elle a fondé en 2013. Elle est également la déléguée générale de la Fondation Chanel dédiée à l’autonomisation des femmes dans le monde. Depuis 2013, elle est aussi administratrice au Centre Français des Fonds et Fondations. 

Sabrina Herlory Rouget, Directrice générale de Mac Cosmetics.

 Diplômée d’HEC Paris en 2002, Sabrina Herlory devient responsable marketing l’Occitane à New York en 2006, directrice marketing l’Occitane grande-Bretagne, puis Europe, puis monde. Elle fut nommée directrice générale de l’Occitane France & Europe à seulement 34 ans, elle a ensuite intégré le groupe Estée Lauder en 2016 pour finalement prendre la direction générale de MAC Cosmetics France un an plus tard. 

Bruno Vinay, fondateur de tribe to be inspired et experience Wizard

 Après avoir occupé des fonctions en France, notamment chez Hachette Livre et Prisma Presse, et en Australie, chez Bauer Magazines et Telstra Media, il est devenu directeur général du Women’s Forum à Paris. Il a ensuite créé les soirées « Tribe to be inspired », a participé au lancement de Vivatech ainsi qu’au développement de ChangeNow, et a co-construit Sustainable Brands Paris en 2019 avec l’idée que le partage des expériences inspirantes accélère le changement individuel et collectif. 

Gérald Karsenti, PDG de SAP France.

Gérald Karsenti prend la direction générale d'Oracle France - Le Monde  Informatique

Gérald Karsenti a été Directeur général d’Oracle en France, puis PDG de Hewlett-Packard France. Il est en parallèle professeur affilié à HEC depuis janvier 2007 et est aujourd’hui le PDG de SAP France. Il remporta le prix masculin de Bold Veuve Clicquot pour ses initiatives en faveur des femmes. Il prévoit un dispositif de mentorat pour que les femmes prennent davantage de positions dans les places de management. Il signe également une tribune dans le JDD sur le thème de l’égalité femmes-hommes. L’entreprise SAP France détient aussi d’une bonne représentativité féminine au sein du comité exécutif.