Skip links

Les femmes entrepreneures dans l’écologie

L’écologie est un des grands enjeux fondamentaux de notre siècle et beaucoup de femmes l’ont bien compris. 

Un rapport de Johnsson-Latham de 2006 réalisé pour le Ministère Suédois du Développement Durable révèle que les femmes ont un style de vie et des habitudes de consommation qui laissent une empreinte moins dommageable que celle des hommes sur leur environnement. En tant que consommatrices, elles accorderaient plus d’importance aux aspects éthiques dans leurs décisions d’achat et seraient donc plus expertes sur les produits. Elles seraient soucieuses de la protection de l’environnement, recycleraient davantage et auraient tendance à prioriser les aliments organiques ainsi que les produits écologiques. 

Et quand il s’agit d’entrepreneuriat sur ces mêmes sujets ? En France aujourd’hui, 40% des entreprises sont créées par des femmes mais elles ne représentent que 9% des entrepreneurs dans le secteur des nouvelles technologies. Citons quelques-unes de ces femmes entrepreneures inspirantes qui ont décidé de se lancer sur les sujets éco-responsables :  

Inès Leonarduzzi : Elle préside l’ONG « Digital For the Planet » dont le but est de promouvoir l’écologie numérique, en répondant aux enjeux posés par trois types de pollutions numériques : la pollution numérique environnementale (impact des outils du numérique sur l’environnement); la pollution numérique intellectuelle (temps passé sur les outils numériques); la pollution numérique sociétale (impact du digital dans nos sociétés, comme l’intelligence artificielle). Inès Leonarduzzi a également lancé Plana, une intelligence artificielle destinée à la pratique numérique plus responsable et citoyenne. 

écologie

Flore Berlingen : Elle est directrice de l’association « Zero Waste France » et donc se bat pour la réduction des déchets en France. Cette association promeut nombreuses solutions pour éviter de consommer des produits neufs tels que l’achat d’occasion, la réparation, le troc…

écologie

Lucie Basch : Elle est la fondatrice et Directrice générale de « Too Good To Go », une application qui lutte contre le gaspillage alimentaire. Elle concerne les commerçants qui ont des invendus qu’ils ne souhaitent pas jeter. Ils vont donc les revendre aux citoyens du quartier qui passent les récupérer à prix réduits.

écologie

Meryem Ben Mouaz : Elle est la créatrice de l’ « Intendance ». Il s’agit du premier site pour faire ses courses de produits alimentaires, cosmétiques et d’entretiens 100% zéro plastique avec un système de consigne simplifié. 

écologie

Coline Mazeyrat et Dorothée Barth : Elles sont les fondatrices de « JHO ». Il s’agit d’une marque de protections hygiéniques 100% coton bio vendue sur internet avec la possibilité de recevoir par abonnement les produits. En plus d’être une marque respectueuse de l’environnement, elle reverse des dons à des femmes en situation de précarité ou de survie, pour chaque boîte achetée. 

écologie

Cécile Roux : Elle est la créatrice de « Green’Elle », une ferme urbaine « aquaponique » à l’emplacement des réservoirs de Grenelle à Paris. Selon Cécile Roux, «l’aquaponie repose sur des principes d’économie circulaire et de permaculture. Ce sont les effluents de poissons qui nourrissent les végétaux et les végétaux qui nettoient l’eau des poissons. « Ce type de production, sans pesticides ni produits chimiques, est moins gourmand en eau et provoque beaucoup moins de rejets dans l’environnement que les modèles agricoles et piscicoles classiques ». 

écologie

Dans la veine de ces femmes entrepreneures qui souhaitent défendre la cause environnementale, des réseaux féminins se sont développés. Citons par exemple le programme « Earthship Sisters » qui permet à des femmes entrepreneures de jouer un rôle concret et visible dans la préservation de l’environnement à travers leur programme. Il inclut 4 axes différents : révéler le potentiel de ces femmes entrepreneures grâce à une formation en leadership et un coaching individuel, agir en accompagnant ces femmes à consolider leur projet professionnel, connecter toute une communauté et ce programme implique même une navigation autour de la Méditerranée !

On peut aussi citer le « Prix de l’Entrepreneure Responsable » qui récompense depuis plus de 10 ans des femmes qui entreprennent pour changer le monde. 

Que de belles initiatives engagées par des femmes ! 

écologie